Dessins de confinement par Coralie Lhote, la suite

Il y a près de 15 jours maintenant, je vous présentais les dessins de confinement de Coralie Lhote. Chaque jour, Coralie dessine. C’est sa manière à elle de se reconnecter au monde. Sa manière à elle de créer une routine. Sa manière à elle de sortir son corps, sa tête, de la morosité ambiante qui peut parfois venir régner en maître.

Coralie Lhote travaille le vivant. Une phalange prends des allures de mammifère marin. Un œil s’apprête à prendre racine. Des fragments du corps humain deviennent végétaux, organiques. Des hybrides aux formes étranges de jeunes pousses, de fleurs, de lune. Il y’a dans le travail de Coralie Lhote un élément récurent. Une forme qui revient quasiment à chaque fois. Une tige verticale avec à son extrémité un bourgeon. Coralie Lhote oscille entre bulbe et bulbilles. Le bulbe est une tige souterraine verticale, les bulbilles correspondent à des racines aériennes tubérisées portant à leur extrémité un bourgeon.

Il y a aussi dans son travail quelque chose de l’ordre du spermatozoïde, de cette cellule reproductrice qui s’unit, lors de la fécondation, à un ovocyte pour former une cellule-œuf, qui se développe ensuite en embryon.

Tout dans le travail de Coralie Lhote est de l’ordre de la naissance, du fécond, de la création au sens le plus stricte du terme. Coralie Lhote produit des formes hybrides qui n’existaient pas avant. Ces formes organiques, végétales, presque humaines sont pour moi pleines d’espoir. Dans un contexte aussi étrange que celui que nous vivons toutes et tous aujourd’hui, ce travail autour du corps, autour de fragments organiques et humains à quelque chose de salutaire. Parfois le visible se mêle à l’invisible. Il est palpable. Dans cette complexe remise en question du monde dans lequel nous vivons, de cette société de consommation, peut-être est-ce le moment de revenir à l’essentiel. Nous devons en tant qu’individus, repenser le monde. Renaître. Les dessins de Coralie Lhote sont des renaissances. Des renaissances dont nous avons, aujourd’hui, encore plus besoin qu’hier.

Dessin de confinement – Jour 10 – Un bout de soi © Coralie LHOTE
Dessin de confinement – Jour 11 – Prendre racine © Coralie LHOTE
Dessin de confinement – Jour 12 © Coralie LHOTE
Dessin de confinement – Jour 13 © Coralie LHOTE
Dessin de confinement – Jour 14 © Coralie LHOTE
Dessin de confinement – Jour 15 © Coralie LHOTE
Dessin de confinement – Jour 16 – Big fish © Coralie LHOTE
Dessin de confinement – Jour 17 © Coralie LHOTE
Dessin de confinement – Jour 18 – L’ombilic des limbes sur la table de chevet © Coralie LHOTE
Dessin de confinement – Jour 19 © Coralie LHOTE
Dessin de confinement – Jour 20 – Casse tête nocturne © Coralie LHOTE
Dessin de confinement – Jour 21 © Coralie LHOTE
Dessin de confinement – Jour 22 © Coralie LHOTE
Dessin de confinement – Jour 23 – La lune ronde disparaît à l’aurore laissant derrière elle le tumulte des rêves et des cauchemars© Coralie LHOTE
Dessin de confinement – Jour 24 © Coralie LHOTE
Dessin de confinement – Jour 25 © Coralie LHOTE

Merci Coralie pour tes dessins poétiques, pour ces espoirs, ces renaissances. Restons chez nous, soutenons les artistes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s