2020, l’année du sexe 2.0

Afin de commencer l’année avec un sujet réJOUISSANT, quoi de mieux que de parler cul ? Eh oui, depuis quelques temps fleurissent des concepts, si novateurs n’est-il pas, tels que le plaisir féminin, le consentement, des belles découvertes ou redécouvertes sur l’anatomie, bref, un regard nouveau sur nos pratiques sexuelles, plus ouvert et plus tolérant face aux envies de chacune et chacun, le tout dans un ultime but : la jouissance partagée (et un peu moins de méconnaissance) !

Si l’on accueille avec beaucoup de plaisir ces avancées notoires, ces comptes Instagram audacieux, ces ouvrages impertinents, ces vidéos libératrices et autres discours émancipateurs, ne perdons pas de vue qu’il y a beaucoup, beaucoup de travail et de pédagogie derrière tout ça, et que crier au vent « je suis libre de choisir et de vivre ma sexualité telle que je l’entends » et souvent bien le fruit de longues années de réflexion, de recherches, de thérapie parfois, et de déconstruction de soi et des injonctions sociétales.

C’est pour mettre en lumière ce travail de tous les jours que j’ai choisi de vous présenter ici l’ouvrage du Dr Kpote, Génération Q, un recueil de chroniques pas comme les autres :

COUV Q finale 2.indd

 

téléchargementDr Kapote est en effet chroniqueur pour le magazine Causette dont je vous ai déjà largement rabattu les oreilles ici même ! Issu de la lutte contre le sida, il est animateur de prévention en milieu scolaire et parle de vie affective et de sexualité aux ados d’Île de France depuis bientôt 20 ans.

Autant dire qu’il en a vu et entendu de belles, des phrases pour le moins marquantes, des situations pour le moins incongrues, et des réactions ou des convictions qui sont malheureusement le résultat d’un brainwashing ambiant et d’une ignorance totale de la sexualité.

Ces chroniques sont autant de tranches de vies (servies saignantes, et parfois même crues!) à travers lesquelles se dessine le portrait d’une génération biberonnée au porno, qui grandit et se cherche dans un univers hypersexualisé, où règnent les injonctions et les stéréotypes.

Ces chroniques, au doux titres tels que « J’irai cracher dans ta reum« , « le moral dans les capotes« , « petits salauds aux lentilles« , ou encore « les censeurs ont inventé l’adocuiseur« , se lisent d’une traite ou à savourer au compte-goutte, c’est à vous de donner le rythme ! Parfois, on ne va pas se mentir, ça fait peur, et parfois on se paye un bon gros fou rire… mais toujours, on décèle la sensibilité des ados, leur détresse face à ce vaste chantier sous pression qu’est la sexualité, et surtout le rôle capital, primordial, de continuer à sensibiliser les jeunes générations. Le besoin fondamental de réponses, de discussion sur la tolérance, l’ouverture d’esprit et le respect de l’autre. Bref, d’une éducation sexuelle qui n’est pas là pour faire joli mais qui déterminera les petits culs de demain.

Parler de sexualité, c’est aussi parler de soi, parler de respect, d’égalité, de consentement, de religion, d’éducation…

A lire de toute urgence entre deux épisodes de la fantastique et génialissime série Sex Education ! 😉

 

Que 2020 soit sous le signe de la jouissance !

Léa

Référence –> Génération Q – Dr Kpote – Editions La Ville Brûle – ISBN : 9782360121007 – 15 euros

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s