The Good Place : une saison 4 dans l’Au-delà en compagnie de nos accidentés du paradis

Que nous arrive-t-il- lorsque l’on meurt ? Est-ce qu’on ira tous au paradis comme l’affirme Michel Polnareff ? Ou méritions-nous tous d’aller rôtir en enfer ? Ce qui est sûr, c’est que tout un chacun aimerait être au Bon Endroit et y reposer en paix. Mais encore faut-il réussir à distinguer le bon endroit du mauvais…

« The Good Place » est une série américaine réalisée par Michael Schur, diffusée depuis 2016 sur NBC (États-Unis). Les épisodes sont également disponibles sur Netflix depuis 2017, d’ailleurs ceux de la quatrième saison sont progressivement diffusés sur la plateforme. 

À la suite de son décès (totalement ridicule) Eleanor Shellstrop se retrouve au Bon endroit entourée de personnes toutes plus admirables les unes que les unes que les autres. Toutefois, elle se rend rapidement compte qu’il s’agit d’une erreur et qu’elle n’est pas à sa place au Bon endroit. Sa présence bouleverse l’harmonie du village : des girafes cavalent dans la ville, des crevettes géantes tirent des lasers…  Heureusement, elle pourra compter sur Chidi pour l’aider à devenir une meilleure personne.

Au fil des épisodes Eleanor se lie d’amitié avec d’autres personnages : Tahani, Jason, Janet et Michael. Chaque protagoniste a une personnalité à la fois singulière et attachante : Chidi est passionné par l’éthique et la morale, Jason agit sans réfléchir, Tahani est obnubilée par son image… Malgré tous leurs défauts ils ne cessent de s’entre-aider afin de devenir des meilleures personnes. Mais parviendront-ils à relever les défis de taille qui les attendent dans la saison 4 ?

Bien que les personnages de cette série soient soit morts soit des êtres surnaturels, elle est bien loin d’être macabre. Elle est agrémentée d’humour et soulève des questionnements existentiels en toute légèreté : quels sont les critères pour être une bonne ou une mauvaise personne ? Comment s’améliorer et devenir une meilleure personne ? Les êtres humains sont-ils tous égoïstes et égocentriques ? Ou l’humanité mérite-t-elle d’être sauvée ? Si on conduit un train et qu’on doit choisir entre écraser une personne seule ou un groupe de personne : quel choix faire ?

« The Good Place » fait incontestablement partie de mes séries préférées, les épisodes s’enchaînent dynamiquement, le scénario est habilement écrit et plein de rebondissements, les acteurs sont excellents.  « The Good place » m’a également permis de découvrir Jameela Jamil qui fait ses débuts en tant qu’actrice à travers le personnage de Tahani Al Jamil. Jameela Jamil interprète ce rôle avec brio et rend ce personnage tout à fait convainquant. L’actrice britannique est également engagée dans les mouvements féministes et body-positive (elle a créé le mouvement I_weight sur instagram).  Ma seule déception concernant la série est d’apprendre que la saison 4 est la dernière…

Claire C.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s