Une decouverte sensorielle

Au gré d’un séjour parisien, où cultures et patrimoines animent le voyage estival, les portes du Jeu de paume se sont ouvertes sur une rétrospective remarquable. Trois photographes internationaux se sont partagés l’espace d’exposition ; seule Sally Mann a suscité l’intérêt de la majorité des visiteurs.

Photographe américaine émérite, fière de ses origines sudistes, mère aimante, Sally Mann a acquis depuis de nombreuses années une certaine maîtrise de ce médium, qui ne demande qu’à être expérimenté. C’est justement ce que l’artiste cherche à faire valoir : apprendre à dompter la technique à travers le prisme créatif, le tout imprégné de ses racines natales. Sur les murs immaculés des salles du Jeu de Paume, l’exposition intitulée Sally Mann. Mille et un passages, oscille entre fascination et sensibilité. Plusieurs séries distinctes sont ici présentées, toutefois une même impression se dégage de l’ensemble des tirages argentiques, aux divers formats. 

First Baptist Church of Goshen, Rectory, 2008 Collection de l’artiste © Sally Mann

Depuis une quarantaine d’années, les thèmes de prédilection de l’artiste prolifique sont en corrélation avec sa vie privée : ses enfants, les événements historiques de sa région, la condition humaine,… Les questions existentielles sont des préoccupations importantes dans son travail. Dans un décorum extérieur, portraits et paysages se reflètent et s’opposent à la fois, jusqu’à l’interrogation, que se posent nombres de photographes. Quelles est la frontière entre les images privées et les images publiques ? Tout un dialogue entre art et témoignage, entre membres d’une famille et modèles, entre traces du passé et le dessein du monde…Nous pouvons voir dans cette rétrospective, la difficulté de sélectionner les photographies, pouvant induire une réflexion ou une émotion chez l’observateur. D’ailleurs, quel est le discours d’une photographie ? que révèle-t-elle du photographe et du moment figé dans le temps ? 

On the Maury, 1992 Collection privée © Sally Mann

L’interprétation est une part de l’intimité propre du cliché exposé. Ce que nous observons implique un ressenti immédiat. Autrement dit, une photographie exprime aussi bien la matérialité de ce qui est montré, que le message sensible de l’artiste ; ce registre est magistralement maîtrisé par Sally Mann. Son talent intuitif, associé à une mise en scène orchestrée, libère l’expression plastique de l’artiste et dévoile le regard singulier qu’elle porte sur le monde. Tantôt intellectuelle, tantôt émotionnelle, l’œuvre de la photographe joue avec les contrastes et l’évocation d’une dichotomie persistante. Elle laisse agir les éléments entre eux et fait émerger les effets. A travers la variété des séries, il y a une rencontre, celle entre la composition et le hasard, entre la fixité du temps et le mouvement des corps, entre la sérénité du paysage présent et son passé – théâtre de la violence humaine-, entre l’impression voluptueuse de la brume et la dureté linéaire des formes concrètes…

Une inquiétante étrangeté mêlée à un imaginaire fantomatique caractérise ses compositions à l’esthétique appliquée ; les imperfections provoquent une certaine curiosité. La qualité émotionnelle est dans ses vues, opaques à l’excès, jusqu’à l’insaisissable abstraction de la coïncidence. Le travail de Sally Mann est, sans conteste, à conseiller à tous les explorateurs de l’image, du temps et des liens étroits à nos racines.

Caroline.

lemagazine.jeudepaume.org
Sally Mann. Mille et un passages, sous la direction de Sarah Greenough et Sarah Kennel, avec des essais de Drew Gilpin Faust, Hilton Als et Malcolm Daniel, Jeu de Paume, Editions Xavier Barral, 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s