LA FANTASMAGORIE DE L’ILLUSION

Critique élogieuse, mise en scène soignée, poignant, époustouflant, casting prestigieux… Les superlatifs ne manquent guère pour décrire la nouvelle réalisation de Tim Burton

Orchestrée par le maître du fantastique, Dumbo n’est plus une histoire à présenter ; l’adaptation de Disney, en 1941, du récit éponyme d’Helen Aberson reste encrée dans nos mémoires. Toutefois, le scénario donne une place plus importante à l’être humain. Bien qu’en images de synthèse, l’anthropomorphisme n’est pas manifeste. En effet, les pachydermes ne sont pas dotés de capacité verbale ; leur sensibilité transparaît néanmoins. Ce spectacle de divertissement est sans surprise, mais l’interprétation est magistrale. Le charme mystérieux de la sculpturale Eva Green, Colin Farrell en père charismatique et héroïque. Michael Keaton est, quant à lui, un propriétaire peu scrupuleux et manipulateur, tandis que Danny DeVito est un Monsieur Loyal ridiculement avare. 

Quel que soit notre âge, le talent du réalisateur nous plonge indubitablement au cœur de l’illusion. Et c’est avec le regard nostalgique et émerveillé, que le public s’enthousiasme dans la découverte des méandres du cirque. Les coulisses obscures de ce business nous fascinent et attisent notre curiosité. Cupidité, passion, cruauté, ce milieu spectaculaire est dépeint comme une usine à rêves, dans laquelle l’unité entre les hommes et les animaux est primordiale. Il s’agit « d’œuvrer pour que l’impossible devienne possible »

Sans aucun doute, le merveilleux est un élément incontournable. Cependant, l’intérêt de ce récit initiatique est dans son message subtil, mais éloquent. Dumbo n’est pas un éléphant ordinaire ; sa différence devient sa force. Recelant des pouvoirs fabuleux et insoupçonnés, l’éléphanteau prend confiance en lui et son assurance le rend magique – semblable à un talisman la plume utilisée pour son envol n’a aucune vertu surnaturelle. Contrairement au savoir, la croyance est l’adhésion par simple volonté, à une idéologie transmise par nos pairs. Communément admise, la spiritualité est altérée par le doute envahissant, défiant perpétuellement notre raison. Indémontrable, la foi peut se définir dans le degré de conviction sans avoir vu au préalable. Un engagement aussi profond implique une confiance absolue en l’autre. Malgré une certaine cruauté de la part des hommes, Dumbo prend confiance. Combattant l’adversité, la ménagerie se démène dans une coalition touchante. Aidé de ses protecteurs, le petit pachyderme retrouve sa mère, injustement enfermée. 

Thème récurrent en littérature et au cinéma – De l’eau pour les éléphants,The Greatest Showman– le cirque est adulé depuis longtemps. Admirateurs et détracteurs suscitent des polémiques mouvementées, sans détériorer la remarquable renommée de cet univers, somme toute impénétrable. Notre fascination perdure ; de grandes familles emblématiques – Barnum & Bailey, ArletteGruss, Pinder, Zavatta – incarnent l’histoire de ce microcosme, où concurrences impitoyables et innovations inéluctables font rage sous les chapiteaux rouges. Jugé pour son mode de vie peu conventionnel, le cirque symbolise, à la fois, la liberté et une extrême exigence. L’intensité du labeur est à la mesure des prouesses exhibées par les protagonistes ; la réussite du numéro est dans la perception chimérique d’une facilité exacerbée. 

Plaisirs de l’enfance, costumes flamboyants, décorum théâtral,… Tim Burton est un prestidigitateur fantasque, proposant une vision poétique de cet art, qui détient encore bon nombre de secrets à découvrir. 

Caroline.

Dumbo, de Tim Burton, 2019

GRUEN, Sara, De l’eau pour les éléphants, Editions Albin Michel, 2007

De l’eau pour les éléphants(film), de Francis Lawrence, 2011

The Greatest Showman, de Michael Gracey, 2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s