08 mars : chaque année un nouveau combat !

L’année dernière déjà, j’écrivais au sujet de la journée internationale de lutte pour l’égalité des droits des femmes qui se tient chaque année le 08 mars. Et comme chaque année, je me rends compte que le chemin est long pour arriver à une réelle égalité.

Le 08 mars ne doit pas être confondu avec la Saint-Valentin, la fête des mères où la fête des grands-mères. Il n’est donc pas nécessaire d’offrir des fleurs à votre voisine, votre nièce, votre compagne ou votre mère ce jour-là. Les occasions de couvrir les femmes de fleurs ne manquent pas, alors faisons en sorte que le 08 mars ne soit pas tourné en dérision par le marketing, la politique et la communication en tout genre. Les femmes ne veulent pas de cadeaux, mais des droits effectifs.

En allant voir de plus près sur la genèse de cette journée, je me suis rendue compte qu’une femme était à l’origine de sa création : Clara Zetkin, enseignante, journaliste et femme politique allemande. Le 08 mars 1910, lors de la 2e conférence internationale des femmes socialistes à Copenhague, Clara Zetkin propose de créer une journée de manifestation annuelle afin de militer pour le droit de vote, l’égalité entre les sexes et le socialisme.
En 1911, les manifestations en Autriche, Hongrie, Danemark, Suisse, Allemagne, puis les années suivantes en France, Pays-Bas, Russie et Suède ne manquent pas. Le 08 mars 1914, les femmes réclament le droit de vote en Allemagne. Droit qu’elles obtiennent le 12 novembre 1918. Le 08 mars 1917, les ouvrières de Saint-Pétersbourg font grève et c’est à ce moment précis, que la tradition du 08 mars prend définitivement sa place. Ce n’est que le 08 mars 1977, que les Nations Unies officialisent la journée Internationale de Lutte pour l’égalité des droits des femmes.

Pour cette journée, voilà un petit panier qui peut éventuellement intéresser les personnes qui, comme moi, sont scandalisés par les stéréotypes et les récupérations commerciales. Le dessinateur Martin Vidberg à conçu des coupons à imprimer et à distribuer à chaque mauvaises plaisanteries.

A télécharger ICI 

 

Je vous propose aussi d’écouter (et pourquoi pas d’apprendre) L’hymne des femmes, une chanson créée collectivement en mars 1971 par des militantes féministes à Paris. Un hymne devenu célèbre et véritable emblème du Mouvement de libération des femmes (MLF) et plus généralement des luttes féministes francophones. L’hymne est ici chantée en 2012 par la compagnie Jolie môme.

Pour finir, je vous propose d’écouter Chloé Delaume au micro d’Augustin Trapenard dans l’émission Boomerang sur France inter et de lire et relire son texte inédit intitulé « le relou ». Une jolie façon de parler du patriarcat et de l’ère #metoo.

Anaïs

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s