Vous reprendriez bien un peu d’inculture ?

Aah, les fêtes de noël, les joyeux repas de famille où chacun se retrouve dans le bonheur, la bonne humeur, et l’autocensure absolue concernant le sujet tabou : la politique. Mes ami.e.s, cette année, les repas de noël vont être plutôt coton, entre gilets jaunes, marches pour le climat, #metoo et autres joyeusetées, ça risque de rigoler sec entre le champagne et le pinard. Alors histoire de vous rajouter deux trois sujets qui fâchent dans votre répertoire de parfait casseur d’ambiance, j’aimerais vous parler des conférences gesticulées de Franck Lepage.

Vendredi dernier, le 30 novembre pour ceux qui suivent, j’ai eu la chance d’assister à la conférence gesticulée Incultures 2 de Lepage qui avait lieu au centre Marcel Marceau, à Strasbourg. Petit souci, il s’agissait du second opus, et j’avais raté la classe préparatoire : Incultures 1. À chaque problème sa solution : il vous suffit d’une petite recherche youtube pour trouver les conférences, entièrement filmées, en qualité tout à fait correcte. Merci Internet.

Alors qui est ce monsieur dont je vous rabat les oreilles ?

D’après mon ami wikipédia, »Franck Lepage, né à Paris le , est un militant de l’éducation populaire, notamment connu pour avoir créé le concept de « conférences gesticulées ». »

Tout naturellement, vous vous demandez à présent : qu’est-ce qu’une conférence gesticulée ? Il s’agit de conférences dont le sujet est tout à fait sérieux (ici, Lepage nous parle de démocratisation culturelle, d’ascension sociale, de l’éducation nationale et des limites de tout ce joli bazar), mais abordé de façon un peu plus « digeste », par le rire. Un peu comme la vulgarisation scientifique nous rend accessible des concepts complexes (coucou professeur Moustache), la conférence gesticulée tiens la promesse de vous parler politique et sciences sociales durant trois bonnes heures sans que vous ne voyiez poindre l’ennui une seule minute.

Vous ne me croyez pas ? Essayez donc. Vous ne le regretterez pas : vous y apprendrez le rapport entre le parapente, le théâtre, l’école, les poireaux, douze litre d’eau et une université soixante-huitarde rasée en trois jours.

Voila donc ma petite recommandation du jour : les spectacles de Lepage, certes, mais surtout les conférences gesticulées dans leur ensemble. Parce que la politique n’est pas et ne devrait pas être cette chose complexe et réservée à l’élite, parce que l’on peut en parler en riant, même quand a priori on n’y comprend rien, parce que ça nous concerne tous et qu’il y a des tas de personnes brillantes qui se produisent sur scène pour en parler. Jetez donc un œil sur la programmation culturelle autour de chez vous ! Ou bien ici, sur le site de la coopérative La Braise, qui a invité Franck Lepage vendredi dernier et qui organise régulièrement d’autres conférences gesticulées, mais aussi des stages pour apprendre à créer sa propre conf ou aider à en écrire une.

Le monde bouge, et depuis que je le vois se balader, il le fait plutôt sans notre avis. Créons-nous les outils pour infléchir sa route.

Et quand vous vous retrouverez au repas de famille, coincé à défendre tant bien que mal qu’il faut abroger le baccalauréat avant d’attraper le premier gilet jaune qui traîne pour aller bloquer un rond point, tout seul un 25 décembre, ayez une petite pensée pour moi.

 

Sur ce, Joyeuses fêtes, ne lâchez rien.

Tristan

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s