QUE RESTE-T-IL DE LA MAGIE DE NOËL ?

A l’heure d’une révolte nationale des citoyens en colère, nous avons plus que jamais besoin de rêver. Laissons-nous imprégner par les préparatifs des fêtes de fin d’année, entachées par l’atmosphère chaotique et concentrons-nous sur ce qui nous unit.

Tout autour de nous, les chaumières se parent peu à peu de décors scintillants ; les illuminations percent les nuits de touches flamboyantes ; les odeurs de marrons chauds et d’épices envahissent les places des marchés, où cabanes et sapins agrémentent notre environnement familier. D’autant plus, que chaque année – de la Sainte Catherine à l’Epiphanie, le même apparat se déploie sous nos yeux, encore et toujours émerveillés.

Noël possède une aura indubitablement magique. Il faut noter, que les festivités, telles que nous les connaissons, traversent le temps, depuis plusieurs générations. Ces traditions populaires remontent au XVIe siècle et plus particulièrement en Alsace, dont le marché de Noël strasbourgeois souffle sa 448e bougie.

Les jours s’égrènent au fil du calendrier de l’Avent et nous ouvrons avec délectation les cases, renfermant en leur cœur nos gourmandises préférées. Outre une overdose de chocolat, nous sommes également en proie à une surconsommation de films, diffusés depuis plusieurs semaines sur nos chaînes. Bien que pour la plupart, ces téléfilms ne sont guère inédits, nous sommes poussés à honorer un rendez-vous quotidien, semblables à des pèlerins rassemblés devant notre poste. Le même rituel s’installe : emmitouflé d’un plaid, une tasse de chocolat chaud accompagnée de bredele faits maison, nous nous immergeons dans un univers enchanteur aux critères bien définis. Quoique redondantes, ces histoires comblent toujours nos attentes et la magie opère inévitablement. Qu’ils débutent par un drame ou qu’ils soient construits autour de protagonistes sceptiques, ces récits ont une issue immuablement heureuse. L’émotion transmise par les scènes de bonheur nous condamne à verser une larme ou à manifester un sourire, somme toute niais mais assumé. Espoir, renouveau, harmonie, partage… l’universalité des sentiments attendrit un panel de spectateurs assez large, prouvant qu’à l’âge adulte nous gardons un pied dans l’enfance. En effet, malgré les épreuves de la vie, nous voulons croire en la magie de cette fête, ranimant une étincelle d’onirisme, à travers une imagerie du merveilleux, à la fois positive et bienveillante.
Empreinte d’une ferveur exacerbée, les œuvres cinématographiques ont pour objectif de mettre en scène un véritable voyage initiatique, dans lequel s’entremêlent allégresse, félicité et joie. Il s’agit finalement pour nous – les inconditionnels de ces films – de nous plonger dans nos souvenirs d’enfance, bien réels ou simples reflets des fêtes d’antan, parfaitement représentées. La réminiscence des Noëls passés nous rendent ainsi nostalgiques d’une époque, pleine de gaieté et de légèreté. Lorsque celle-ci n’était rythmée que par l’importance de créer un moment de partage en famille : écrire la lettre au Père Noël, accrocher les suspensions sur le sapin, allumer les bougies, préparer l’agape traditionnelle, disposer sur la table vaisselle et verrerie de célébration…

Et c’est bien en cela, que la magie de Noël reste éternelle. Pour préserver cette fantasmagorie, des réalisations cinématographiques de plus grandes envergures sont à contempler encore et encore, jusqu’à en devenir des traditions. Nous pouvons citer de nombreux films et dessins animés, toutefois la sélection suivante pourra contenter petits et grands : le casting prestigieux de Love Actually, réalisé par Richard Curtis, ravira les plus romantiques de nos lecteurs, le classique Miracle sur la 34ème rue avec le talentueux Richard Attenborough en Père Noël convainquant reste un incontournable et pour les spectateurs attirés par l’humour parfois pompeux d’un Jim Carrey peinturluré de vert, Le Grinch est un conte remarquable traitant les festivités d’une manière différente. Notons qu’actuellement, une version en film d’animation est dans les salles depuis fin Novembre.

En vous souhaitant de bonnes fêtes de fin d’année et que la magie de Noël soit à jamais préservée dans notre vie!

Caroline.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s