« Parce que » Sophie Calle

Il y a un an, j’aurais voulu vous parler de l’exposition qui se déroulait alors au musée de la Chasse et de la Nature* : Beau doublé Monsieur le Marquis qui présentait, dans le parcours de cet hôtel particulier, le travail de Sophie Calle et de Serena Carone, les deux se répondant. Je connaissais déjà le travail de Sophie Calle, je découvrais celui de Serena Carone… Bref, passons, aujourd’hui, je veux vous parler Des Histoires vraies livre de Sophie Calle qui s’enrichit au fur et à mesure des années et faire le lien avec son actualité… « Parce que ».

Sophie Calle, Serena Carone, vue de l'exposition au Musée de la Chasse et de la Nature, Paris, novembre 2017
Sophie Calle, Serena Carone, vue de l’exposition au Musée de la Chasse et de la Nature, Paris, novembre 2017

« Le fantôme de Souris. Chère Sophie, j’ai appris récemment la mort de votre chat et celle de votre père, et je voulais simplement vous dire que je pense à vous. M. Souris est le nom que j’aurai prononcé le plus souvent dans ma vie et qu’il m’arrive encore de chuchoter la nuit. Le territoire favori de Souris était l’espace entre mes deux oreillers. Ce vide sans respiration, c’est là que le manque est le plus criant. Après sa disparition, on ne dort pas avec le fantôme de son père dans un lit. »

À l’origine du travail de Sophie Calle, se trouve sa vie privée écrite, décrite, montrée, démontrée, décortiquée… Son Beau doublé Monsieur le Marquis lui permet d’ajouter un chapitre à son histoire : le décès de son père, celui de son chat aussi qu’elle nous présente. Le travail de Serena Carone se mêlait à sa mythologie personnelle et lui donnait une autre matérialité. Chez Sophie Calle, le verbe et l’écrit sont souvent présents dans ces œuvres, qu’elle les montre en exposition ou qu’elle les publie en livres. Aux mots et aux phrases répondent des images, des photographies des moments, sortes d’écho à ce qui est lu ou entendu. Serena Carone, céramiste, créatrice d’objets, s’est saisie de ces histoires et a été plus loin dans la préhension de la vie de l’artiste, elle a été au bout, en imaginant son mausolée, elle, réalisée en céramique, entourée de tous ses animaux qui représentent à chaque fois un être qu’elle a perdu…

Sophie Calle, "Des histoires vraies", plusieurs versions, éditions Actes Sud.
Sophie Calle, « Des histoires vraies », plusieurs versions, éditions Actes Sud.

« Rêve de jeune fille. À quinze ans j’avais peur des hommes. Un jour, au restaurant, je choisis un dessert pour son nom : « rêve de jeune fille ». Je demandai au serveur de quoi il s’agissait. Il répondit qu’il me réservait la surprise. Quelques minutes plus tard, l’homme posa devant moi une assiette qui contenait une banane épluchée et de deux boules de glace à la vanille. Puis, dans le silence général, il me souhaita bon appétit, sourire aux lèvres. J’ai retenu mes larmes et fermé les yeux ainsi que je le fis des années plus tard, lorsque, pour la première fois, un homme se mit nu devant moi. »

La particularité du livre Des histoires vraies de Sophie Calle est qu’il a été édité à plusieurs reprises, chaque édition étant enrichie d’événements qui ont eu lieu dans la vie de l’artiste. Chaque ouvrage a été publié chez Actes Sud. À quand le prochain ? Laissez-vous entraîner par les mots de Sophie Calle dans des moments de sa vie, des moments où l’humour grinçant et l’absurde sont au cœur des histoires qu’elle nous conte.

 

« La lettre d’amour. Sur le bureau traîne négligemment depuis des années une lettre d’amour. Je n’avais jamais reçu de lettre d’amour. J’en commandai une à un écrivain public. Je reçus, huit jours plus tard, une belle lettre de sept page, écrite en vers, à la plume. Elle m’avait coûté cent francs et l’homme disait : « … moi, sans faire un geste, j’ai été partout où vous alliez… » »

Beau Doublé Monsieur le Marquis était une exposition qui traitait d’un chapitre récent de la vie de Sophie Calle : les décès de son chat et de son père, et plutôt celle de ce dernier. Elle en profite pour ajouter aussi un chapitre à Des Histoires vraies, ce nouvel ancien livre qui commence par une dédicace : « Au fil des années, cette dédicace, qui n’avait plus de réalité, est restée en place. Je dédie, neuf ans plus tard, ce livre à Bob Calle, définitivement l’homme providentiel de ma vie. »

Sophie Calle, "Souris Calle", 2018. Galerie Perrotin, Paris
Sophie Calle, « Souris Calle », 2018. Galerie Perrotin, Paris

« Les chats. J’ai eu trois chats. Félix mourut enfermé par inadvertance dans le frigidaire. Zoé me fut enlevée à la naissance d’un petit frère que j’ai haï pour cela. Nina fut étranglée par un homme jaloux qui, plusieurs mois auparavant, m’avait imposé l’alternative suivante : dormir avec le chat ou avec lui. J’avais choisi le chat. »

Son Chat est à l’origine d’un autre projet : une exposition et des chansons écoutables en ligne ou à la galerie Perrotin où se trouve une exposition autour de ce dernier : Souris Calle (souvenez-vous de la citation plus haut ^-^). Sophie Calle a demandé à plusieurs artistes d’écrire, de composer des chansons, une quarantaine au total pour/ sur Souris, des artistes disparates tels Juliette Armanet, Alex Beaupain, Benjamin Biolay, Bono, Brigitte, Camille, Jeanne Cherhal, Christophe, Clarika, Stephan Eicher & Frédéric Lo, Thomas Fersen, Feu! Chatterton, Jean-Michel Jarre, Keren Ann, Miossec, Mirwais, Nicola Sirkis, Pharrell Williams… pour n’en citer que quelques uns… Pour se plonger dans cet univers, mais aussi découvrir le second projet présenté « Parce que », vous pouvez aller à la galerie Perrotin, à Paris jusqu’au 22 décembre 2018. Autant dire que je n’y suis pas encore allée mais j’y compte bien !

Cécile.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Les citations sont extraites de : Sophie Calle, Des Histoires vraies, Actes Sud, décembre 2017.

Galerie Perrotin

76, rue de Turenne / 75003 Paris. > 22 décembre 2018.

*Je suis cycliste, pas chasseuse mais le lieu est étonnant néanmoins…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s