Le panier de culture d’Anaïs du mois d’octobre

Octobre : Fini le temps des cerises, c’est le temps des soupes de potimarron – châtaignes, et autres réjouissances grasses. Avec ça, son lot de culture automnale.

Dans mon panier-de-culture du mois d’octobre je vous propose un documentaire. Celui réalisé par Michel Toesca, “Libre”.
Le pitch : Cédric Herrou, agriculteur dans la vallée de la Roya, voit son quotidien bouleversé par l’arrivée de réfugiés. Avec d’autres habitants ils décident d’accueillir et d’apporter leur aide aux migrants qui frappent à leur porte ou qui traversent la vallée. Le réalisateur Michel Toesca a suivi le périple d’un citoyen qui, malgré les risques judiciaires encourus, s’insurge et résiste pour faire respecter les droits de l’homme, guidé par l’esprit inventif et convivial du « Pantäi Niçois » et le bon sens paysan.

Libre, Michel Toesca – 2018, SaNoSi production

Libre, résistance, solidaire. Trois mots dont on oublie beaucoup trop souvent le sens et la portée. En suivant le combat de Cédric Hérrou humaniste et grand défenseur des libertés je m’interroge sur mon propre combat, sur mes propres lacunes à faire avancer notre ‘si belle société’. Nous vivons dans un monde étrange, fait de paradoxes.
Il était temps qu’un documentaire viennent nous sortir de cette torpeur dans laquelle nous avons l’air de nous complaire. Moi la première, cette triste léthargie, cette inactivité face à ces êtres humains qui ne demandent qu’à vivre. Battons-nous. Dans le bon sens du terme. Cédric Herrou est un exemple de bienveillance et d’engagement politique. Michel Toesca aussi. Sa caméra est poignante d’engagement.

Dans mon panier de culture, il y’a aussi le lambeau, le livre de Philippe Lançon.

Lambeau, subst. masc.
1. Morceau d’étoffe, de papier, de matière souple, déchiré ou arraché, détaché du tout ou y attenant en partie.
2. Par analogie : morceau de chair ou de peau arrachée volontairement ou accidentellement. Lambeau sanglant ; lambeaux de chair et de sang. Juan, désespéré, le mordit à la joue, déchira un lambeau de chair qui découvrait sa mâchoire (Borel, Champavert, 1833, p. 55).
3. Chirurgie : segment de parties molles conservées lors de l’amputation d’un membre pour recouvrir les parties osseuses et obtenir une cicatrice souple. Il ne restait plus après l’amputation qu’à rabattre le lambeau de chair sur la plaie, ainsi qu’une épaulette à plat (Zola, Débâcle, 1892, p. 338).
(Définitions extraites du Trésor de la Langue Française)

Bien plus qu’un témoignage, ce livre est une pépite littéraire. Philippe Lançon, journaliste à Charlie Hebdo raconte l’enfer de l’attentat subi à la rédaction du journal. Je suis encore en plein dans la lecture du livre. Mais ce que je peux vous dire, c’est que Philippe Lançon raconte sa défiguration puis sa reconstruction de manière poétique, poignante. On se prends une claque dans la gueule.
Vous l’aurez compris, dans mon panier de culture de ce mois-ci on se prends deux claques. Un peu comme le passage de l’été à l’automne. Mais ce n’est pas forcément pour nous déplaire.

Anaïs

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s