Ambiance Steampunk et convivialité au « Village Fantastique » à Strasbourg

Du 14 au 23 septembre 2018 se déroule la onzième édition du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg. Le Village Fantastique, situé place Saint-Thomas, est un lieu incontournable de ce festival. Les visiteurs plongent dans un univers Steampunk où les maîtres mots sont : convivialités et détente. Entre les stands d’exposants, les animations, la buvette, la restauration et les nombreux canapés pour se reposer : tout le monde y trouve son compte.
IMG_5067(1)
L’équipe du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg (FEFFS) vous réserve un accueil chaleureux. Vous pouvez récupérer à leur stand les brochures, acheter des goodies, des « poulpes » (monnaie sur le Village) pour les boissons et la restauration, ou tout simplement poser vos questions.
© Photographie personnelle : Margaux et Louise.

 

Qu’il est agréable de se promener dans le Village Fantastique ! Engrenages, pendules, clés, charrette à voyager dans le temps, machines métamorphosées en pieuvre… la place Saint-Thomas a été décorée pour l’occasion ! Cette ambiance Steampunk est proposée par Louise Garrigue, qui est en service civique au FEFFS et responsable de la coordination du Village fantastique. Avec l’aide de Fred’, de la société G & S concept, ils ont réalisé de nombreuses recherches pour dépayser les visiteurs. L’univers s’articule autour de jeux d’énigmes dans l’esprit des escapes games. Deux casse-têtes et deux autres mystères à résoudre sont proposés, à la clé : des cadeaux vont seront offerts !

IMG_5022(1)
Parviendrez-vous à ouvrir le coffre ? Rendez-vous au Village Fantastique pour tenter de relever le défi !
© Photographie personnelle : Décors réalisé par Fred’ de C & S concept.

 

Dans le cadre de cette manifestation vous pouvez rencontrer de nombreux exposants vous dévoilant leur passion. Laissez-vous porter par l’univers plein de douceur et de poésie de Dame Clown. Cette illustratrice et créatrice textile s’inspire du règne végétal, animal et floral pour réaliser ses créations. Adepte des petits détails, Dame Clown travaille ses aquarelles tout en finesse avec un stylo criterium extrêmement fin. Elle confectionne également des bijoux avec des chutes de tissus, sur lesquels figurent ses illustrations, s’inscrivant ainsi dans une démarche éco-responsable. Les œuvres de Dame Clown sont réalisées depuis son atelier situé dans La cabAnne des créateurs à Schiltigheim.

IMG_4978(1)
Des bruissements d’ailes, des pétales de fleurs, un âne farceur… bienvenue dans l’univers de Dame Clown !
© Photographie personnelle : Stand de Dame Clown, Cédrine Stephan.

 

Si vous êtes à la recherche de lecture pour vous détendre face au stress de la rentrée, n’hésitez pas à vous arrêter au stand des Éditions L’inattendue où Gaëlle Fratelli vous accueillera. À l’origine de cette maison d’édition strasbourgeoise, fondée officiellement en 2011, se trouvent des chants et spectacles pour enfants. Ces derniers, passionnés par les musiques rythmant « Asukilé et le vieux lion » voulaient connaître les paroles afin de pouvoir les chanter. De fil en aiguille, les spectacles vont êtres adaptés en ouvrages et d’autres histoires vont voir le jour. Les Éditions L’inattendue proposent des livres de jeunesse, de la poésie et des romans avec pour fil conducteur des thématiques autour de la curiosité, des rencontres et des voyages. Vous découvrirez également des projets humanitaires avec « Yaya et le secret du totem » au profit d’enfants africains, ainsi que « Dame Bulle » qui permet aux enfants hospitalisés de s’évader.

éditions
Rayon Jeunesse ? Rayon pour les plus grands ? Ou les deux ? Difficile de choisir dans quel livre se plonger…
© Photographie personnelle : Gaëlle Fratelli au stand des Éditions L’inattendue.

 

Le village fantastique c’est avant tout des rencontres comme en témoigne la collaboration entre Gaëlle Fratelli et Lili Tarentule. Ces deux artistes se sont rencontrées l’année dernière dans le cadre de cette manifestation et ont réalisé l’ouvrage « Maman m’a dit ».

L’univers de Lili Tarentule est poétique et candide, les animaux les plus effrayants sont transformés en créatures douces et attendrissantes. Elle s’inspire de la nature, du végétal, de l’animal, des paysages, en somme : du vivant. Lili Tarentule se décrit comme étant davantage une dessinatrice qu’une illustratrice car elle noue un rapport particulier avec le dessin qu’elle exploite sous toutes ses facettes. À travers ses gestes, elle retranscrit le caractère vivant des éléments, on ressent les mouvements de l’eau, le souffle de l’air, la respiration des animaux… La respiration est d’ailleurs un élément essentiel relatif à ses créations, elle lie son souffle à son geste, dotant ses dessins d’une grande sensibilité. Lili Tarentule a l’impression d’être en dehors de ce monde, d’appartenir à la période s’étendant de la fin du XIXème siècle au début du XXème. Elle préfère mettre à l’honneur le papier plutôt que le numérique et Photoshop. Ainsi, elle passe des heures sur ses dessins, s’opposant de fait à la société qui veut sans cesse aller plus vite. Elle aime travailler chez elle, entourée de ses animaux et notamment ses deux octodons.

IMG_4980(1)
Prenez le temps de souffler et de faire une pause devant le stand de Lili Tarentule, ses dessins vous transporterons et vous feront prendre un grand bol d’air frais.
© Photographie personnelle : Stand de Lili Tarentule.

 

Lili Tarentule n’est pas la seule artiste à aimer la compagnie de ses animaux, il en va de même pour Okograph et ses deux furettes. Cette illustratrice travaille essentiellement avec l’encre de chine et l’œil est omniprésent dans ses créations. À travers ses œuvres elle questionne le regard, le détourne, raconte des histoires… Elle s’inspire des safaris de Peaugres et Sigean car elle est passionnée par le monde animal et tout ce qui n’est pas humain. Okograph a également collaboré avec un tatoueur Seb Ace qui a adapté ses illustrations en tatouages.

oeil
Regardez-vous les œuvres ? Ou êtes-vous regardés ? Telle est la question…
© Photographie personnelle : Stand de Okograph.

 

Présents pour la seconde année consécutive, vous pouvez également rencontrer les tatoueurs Carolynn et Pierre Perichaud de chez Baron Samedi. Ce couple nous emmène dans un univers sombre fortement influencé par les films fantastiques et d’horreur. Les couleurs sont absentes, le noir étant mis à l’honneur. Carolynn réalise également des illustrations, telles que des pochettes pour les musiciens. Si vous êtes tentés de vous faire tatouer, vous n’avez plus qu’à sauter le pas ! Vous pourrez vous faire tatouer directement sur place par Pierre Perichaud !

tatouage
Découvrez des tatouages inédits proposés par Carolynn et Pierre Perichaud au Village Fantastique !
© Photographie personnelle : Stand de Pierre Perichaud.

 

Le Festival Européen du Film Fantastique c’est également… des affiches de film ! Alain Delrieu expose et vend une partie de sa collection d’affiches recensant 60 ans de cinéma ! Si vous êtes impressionnés par la richesse et la densité de cette collection, dîtes-vous qu’une infime partie seulement est présentée au Village Fantastique. En effet, Alain Delrieu en possède plus de 250 000 ! Il partage sa passion avec son ami Jean-Luc, qui possède quant à lui environ 7 000 affiches privées qui ont une forte valeur sentimentale pour lui. Il a débuté cette collection à l’âge de 12 ans et depuis il n’a jamais cessé de l’enrichir.

IMG_5015(1).jpg
Films d’horreur, fantastiques, d’aventure, comédies, dessins-animés… Vous avez le choix !
© Photographie personnelle : Stand d’Alain Delrieu.

 

Le stand de Roland Perret est bien loin de passer inaperçu ! Cet artiste, peintre, illustrateur et auteur pratique la paréidolie. C’est-à-dire, qu’il a la faculté d’identifier des choses dans les éléments naturels qui l’entourent, tel que le bois. Ainsi, il observe les nervures présentes sur des morceaux de bois massif, puis suggère et fixe les éléments qu’il voit. Il travaille avec des bois riches, comme le noyer, le hêtre ou l’érable, ainsi qu’avec de la peinture à l’huile et la gravure. Il représente notamment des animaux fantastiques, mythologiques et des créatures chimériques. Roland Perret, aussi connu sous le nom de Rolandson, réalise également des bandes-dessinées : Délires de la choucroute dans la Nalsace, Le Namour de la Nalsace, La Nalsace et les Nalsaciens… Actuellement, il s’est lancé dans un nouveau projet : réaliser une bande-dessinée participative. Les participants peuvent influencer le scénario avec leurs idées et/ou dessins sur un espace dédié. Vous pourrez retrouver Roland Perret au « Festival des Namis de la Nalsace », dont il est le président, les 3 et 4 novembre à Molsheim : ambiance décalée, convivialité et fous rires seront au rendez-vous !

IMG_5069(1).jpg
Laissez-vous tenter par la paréidolie, peut-être que vous aussi vous avez la faculté de voir des choses dans les éléments qui vous entourent…
© Photographie personnelle : Stand de Roland Perret.

 

Les artistes mentionnés ne sont pas les seuls exposants présents au Village Fantastique, vous pouvez également retrouver : Kendra Nakamura, les Éditions Luciférines, Typom, Maryline Weyl, Annamorfoz, ainsi que les œuvres de Ralph Schaefer. De plus, des animations sont proposées tous les jours et vous avez la possibilité d’y manger ou de boire un verre. Le Village Fantastique est un lieu plein de découvertes qui vaut vraiment le coup d’œil !

Quelques dates à ne pas manquer :

–          Mercredi 19 septembre de 14h à 17h « Bain aux plantes » et la « Maison des jeux »

–          Jeudi 20 septembre de 17h à 19h « Le Hub »

–          Vendredi 21 septembre à partir de 18h « Jeux de rôle »

–          Samedi 22 septembre de midi à 19h « Body Painting et déambulation »

 

Autres informations :

–          Les horaires : tous les jours de 12h à 21h, les Week-ends de 10h à 21h. Du 14 au 23 septembre

–          Le lieu : Place Saint-Thomas à Strasbourg

–          Le site internet

–          La page facebook

 

 

Je tiens à remercier chaleureusement toutes les personnes qui ont pris le temps de répondre à mes questions, et notamment : Louise Garrigue, Alain Delrieu, Okograph, Dame Clown, Lili Tarentule, Gaëlle Fratelli, Roland Perret et Carolynn.

 

 

Claire Chanty

Une réflexion au sujet de « Ambiance Steampunk et convivialité au « Village Fantastique » à Strasbourg »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s