Pray for the Wicked !

ENFIN ! Sera le premier mot que je dirai quant à la sortie du nouvel album de Panic! At The Disco qui n’est autre que mon groupe de pop punk préféré.

panic-at-the-disco-avatar

On les attendait et Brendon s’est amusé à faire planer un suspens digne d’un blockboaster du thriller auprès de ses fan. Il a envoyé des bouteilles d’eau bénites à certains d’entre eux, un gros gros clin d’oeil au titre du nouvel album qui est : « Pray for the wicked ». Le premier morceau a être divulgué et qui a déjà fait beaucoup de bruit est « Say Amen (Saturday Night) » qui est un bijou. L’album complet est sorti le 22 juin 2018 un peu partout et a commencé par la chaîne du groupe où une bonne partie des titres est disponible.

 

Maintenant que le background est posé… parlons de l’album et de ce que j’ai pu (déjà en boucle) écouter et ce qu’il présage. Que du bon, c’est évident.

Deux titres ont principalement éveillé en moins des sentiments assez puissants :

One of the drunks

Dying in LA

Les paroles sont justes, les thèmes abordés sont proches et très générationnels. En tout cas aux USA mais chez nous aussi, c’est un fait. Même si la France n’est pas vraiment visée, soyons honnête ! La ville préférée de notre cher Brendon n’est autre que Los Angeles.

Every weekend with your friends

Every weekday when it ends

Damn it’s all good, I guess*

*Tous les week end avec tes amis, tous les jours quand ils s’achèvent, tout va bien… je crois

 

Extrait du pré-chorus de « One of the Drunks » et déjà là je trouve que c’est juste. Sans parler de la mélodie de la chanson. Elle est commence fort avec un son électrique, puis la voix prend clairement le dessus, on entend un peu d’instruments à vent derrière, suffisamment pour garder le rythme sans enlever le poids des paroles.

Et alors « Dying in LA » est particulière déprimante mais surtout magnifique. Elle peut coller à tellement de situations, à commencer par le fait qu’on n’est qu’un grain de sable dans le désert du monde, tout le monde. Qu’on est tous des rêveurs…

 

But nobody knows you now
When you’re dying in LA
And nobody owes you now
When you’re dying in LA*

*Mais maintenant personne ne te connais. Quand tu meures à Los Angeles. Et maintenant personne ne te dois rien. Quand tu meures à Los Angeles

 

Chaque album est meilleur que le précédent même si « This is Gospel » et « Death of a Bachelor » sont sans doute deux de ses plus grands tubes. Le premier pour le message plein de profondeur qu’il fait passer (sans parler de sa suite direct « The Emperor’s new clothes ») et le second car il est simplement excellent. Et Brendon est une bête de scène, ce petit côté mauvais garçons ressort encore plus dans le dernier album et dans le clip « Say amen » c’est l’apothéose. Ce n’est pas pour me déplaire en tout cas. La performance vocale de Brendon est toujours aussi fantastique, il n’y a rien à dire.

Je pourrais en dire encore et encore, mais je préfère vous laisser découvrir ce petit bijou. Les liens plus hauts vous mènent directement à sa chaîne et donc aux titres disponibles du nouvel album. Ils valent TOUS le coup d’être écoutés, et même les anciens, si vous ne connaissiez pas !

Je vous laisse sur un énième coup de cœur de cet album :

 

 

Margaux G

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s