Johnny never dies

Il était là pour la Révolution française. Il a dessiné les plans de la Tour Eiffel. Il a mis fin à la Première Guerre Mondiale et a conseillé De Gaulle pour reprendre la France lors de la Seconde. La coupe du monde 98 ? C’est grâce à lui…

Vous aurez compris de qui il s’agit, c’est un peu notre Chuck Norris français : Johnny Hallyday !

Une playlist sur Johnny en ce moment, vous me direz que c’est pas très original et vous avez bien raison. J’ai donc décidé d’orienter ça un peu différemment. Plutôt que d’aborder ce qu’il a apporté à la chanson française, je vous propose d’écouter tout ce qu’il a repris des chansons américaines/anglaises depuis ses débuts.

L’influence des chanteurs américains a été déterminante dans sa carrière, et sur les milliers de chansons qu’il interprétera dans sa vie, environ un quart (233 pour être précis) sont des chansons étrangères adaptées en français.

Voici une liste des chansons originales parmi les plus connues encore aujourd’hui, accompagnées de la version de Johnny.

 

Version Elvis Presley – Heartbreak Hotel

Version Johnny Hallyday – Je me sens si seul


Version Ben E.King – Stand By Me

Version Johnny – Reste ici


Version Lynyrd Skynyrd – Sweet Home Alabama

Version Johnny – Cartes Postales d’Alabama


Version Aretha Franklin – Respect

Version Johnny – Du Respect


Pour la petite histoire, les deux artistes se sont rencontrés à Londres en 1966 dans un club, et Johnny lui a proposé de faire la première partie de sa tournée. Hendrix va alors le suivre sur 4 dates en France. C’est d’ailleurs lors du concert à Nancy qu’un film a été tourné pour immortaliser leur rencontre et dans lequel on les voit faire des ronds de fumée dans un restaurant.

 

Version Jimi Hendrix – Hey Joe

Version Johnny – Hey Joe


Version Chuck Berry – Johnny B Goode

Version Johnny – Johnny Reviens


Version Eddie Floyd – Knock On Wood

Version Johnny – Aussi Dur Que Du Bois


Version Creedance Clearwater Revival – Fortunate Son

Version Johnny – Fils De Personne


Version Righteous Brother – Unchained Melody

Version Johnny – Les Enchaînés


Version Percy Sledge – When A Man Loves A Woman

Version Johnny – Quand Un Homme Perd Ses Rêves


Version Bob Dylan – If You Gotta Go, Go Now

Version Johnny – Maintenant Ou Jamais

 

Et parce que Johnny il est pas comme ça, il se limite pas seulement aux Etats-Unis, voici quelques groupes britanniques qui l’ont inspiré.

 

Version The Beatles – Girl

Version Johnny – Je l’aime


Version The Animals – House Of The Rising Sun

Version Johnny – Le Pénitencier


Version Rolling Stones – Honky Tonk Women

Version Johnny – C’est Une Honky Tonk Woman

 

Chanson Bonus

 

Si les artistes français ayant écrit pour Johnny sont nombreux, il n’y a en revanche que très peu d’artistes d’autres pays qui ont prêté leur plume au chanteur. Parmi les plus connu on peut citer Bono, membre du groupe U2 qui a signé la chanson « I Am The Blues » en 2007.

Voilà pour cette playlist spéciale Johnny et le reste du monde. Et si vous n’êtes pas encore rassasié de lui, il suffit juste d’allumer la radio, la télé ou d’aller chez un marchand de journaux pendant les 10 prochaines années parce que vous l’aurez compris : Johnny never dies !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s