Devenir Rosie

« Rosie la Riveteuse et la performativité du genre » : l’histoire d’une icône, d’un symbole.

 

poster-316690_1280(1)

 

Selon un article sur le site Madmoizelle datant de 2014,  et qui relate fort bien l’histoire et la signification de l’iconique Rosie, l’affiche originale serait une des 10 images les plus demandées à la National Archives and Records Administration, l’agence responsable de la gestion des archives du gouvernement américain!

En tasse, en macaron, en affiche, en tutos coiffure et maquillage sur Youtube, incarnée par Beyoncé, Maggie Simpson ou encore Blanche-Neige, Rosie la Riveteuse est aujourd’hui malléable à l’envie, voire interchangeable. Un symbole d »empowerment » féminin, une icône féministe, revisité de manière plus ou moins bancale selon l’inspiration du moment…

 

Capture-d%u2019écran-2017-10-02-à-22.15.18
Le 22 juillet 2014, Beyoncé fait le buzz sur Instagram

Allant même jusqu’à être reprise pour le costume d’Halloween des petites filles, cette Rosie a dépassé toutes les limites de la vulgarisation culturelle. Eh oui, ciao-bye La Reine des Neiges! Les costumes de princesses sont synonymes de stéréotypes de genre, et de vision clichée des aspirations des jeunes filles, un peu comme les catalogues de Noël avec Kitchenette et aspirateur miniature du côté rose… mais je m’égare! Si on veut sortir les femmes de demain du carcan rose bonbon (#unjourmonprinceviendra) déguiser votre bout de chou en robe et tutu, c’est moyen! Alors Elsa, Fée clochette, tiaras, paillettes et compagnie, par ici la sortie! On veut des figures fortes qui véhiculent une autre image.

Icône du féminisme, Rosie? Sauf que l’histoire ne nous dit pas tout à fait ça! Comment une affiche diffusée pendant la guerre, représentant une ouvrière anonyme, a-t-elle pu devenir un symbole mondial de l’émancipation féminine ?

L’artiste et illustratrice Shreyas R Krishnan lève en partie le voile sur cette image presque figée pour l’éternité, et pourtant aux milles métamorphoses. Cette artiste, originaire de Chennai, en Inde, s’intéresse aux multiples intersections entre art, illustration, design et genre. Pour tenter de comprendre comment Rosie la Riveteuse nous reste tant en mémoire et marque encore notre inconscient visuel, elle nous livre la BD « Devenir Rosie : Rosie la Riveteuse et la performativité du genre », aux Éditions Cambourakis.

senscritique.com
Source : cambourakis.com

 

Tout commence en 1941, aux États-Unis, pendant la Seconde Guerre mondiale, le bureau d’information de guerre du gouvernement commande des illustrations pour inciter les femmes à remplacer les hommes partis aux combats et à former une nouvelle force ouvrière. C’est ainsi, en 1943, que Rosie fait sa première apparition, et ce dans une chanson :

Bien sur, Shreyas R Krishman fait bien plus que de nous raconter l’historique des origines de Rosie, mainte fois relaté! L’artiste choisit en effet de croiser l’histoire de Rosie la Riveteuse avec les théories de Judith Butler sur la performativité du genre. Devenir Rosie s’intéresse alors à la manière dont le tissu social a été redessiné après la Seconde Guerre mondiale. À l’aide de plusieurs figures insérées comme des personnages dans sa BD, l’auteure intègre la réflexion féministe à l’histoire. Sont convoquées Laura Mulvey, féministe britannique, Judith Butler, théoricienne féministe, Jack Halberstam, thérocien.ne du genre et du queer et Janet Hyde, professeure de psychologie et de « women’s studies ».

Rosie, c’était toutes les femmes. (p.4)

C’est donc de manière très ludique et, bien sur, très visuelle, avec sa patte d’artiste et d’illustratrice, que Shreyas R Krishman revisite les racines de Rosie, mais surtout nous dévoile son impact et sa visibilité. Rien de moins que la symbolique que ce personnage, totalement fictif à la base (ou à la rigueur « inspiré de ») va véhiculer pendant plusieurs générations.

En voulant convaincre les femmes de prendre des postes qu’on leur avait jusque là toujours demandé de considérer comme masculins, le gouvernement crée un nouveau modèle : un « mélange inoffensif de masculinité et de féminité chez les femmes. » (p.6)

Cette aspiration finit par devenir l’équivoque par excellence de l’identité genrée : les femmes restaient attrayantes selon les critères conventionnels, tout en étant assez masculines pour mettre les mains dans le cambouis. (p.6)

En développant ce nouveau profil, qui n’échange pas les rôles mais mélange les genres de manière évidement sélective, les américaines apprennent à devenir sexy en bleu de travail et à « incarner l’idéal d’utilité autant que celui de beauté ». (p.6)

Ça ne nous rappellerait pas quelqu’un tiens ?

Source : ChEEk Magazine
Wonder Woman, une des 1ères super-héroïnes de bande dessinée, voit le jour en 1941!

Cette double identité sociale se rapproche aussi grandement du succès des pin-up américaines, qui connaît son âge d’or dans les années 1940, pendant la Seconde Guerre mondiale, surtout auprès des militaires (notamment les G.I.) puis dans les années 1950 :

index

Alors Rosie, qui est vraiment le « We » de « We can do it? » ?

Aller plus loin :

  • Pour l’art : Le site web de l’artiste, auteure et illustratrice Shreyas R Krishman et découvrir son travail (site en anglais).
  • Pour l’histoire et la critique : L’intégralité de l’article de Madmoizelle, l’histoire de Rosie et le parallèle savoureux avec la photo instagram de Beyoncé
  • Pour le côté people (!) : En 2013, Queen B se voyait déjà « honorée » d’un article aujourd’hui encore sujet à débat intitulé « Beyoncé est-elle une féministe en carton? » sur Francetv disponible ici.
  • Pour l’humour (!!) Un tutoriel coiffure et cheveux de Rosie la Riveteuse! (allez quoi, on rigole!)
Notice bibliographique :
Devenir Rosie : Rosie la Riveteuse ou la performativité du genre
MAISON D’ÉDITION : Éditions Cambourakis
ISBN: 978-2-3662-4277-5
DATE DE PARUTION : août 2017
PRIX ET NOMBRE DE PAGES : 1o euros – 16 p.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s