Trumplaylist

Le monde le craignait avant même qu’il ne « soit élu » (on ne reviendra pas sur la qualité du système électoral états-unien au risque de s’égarer du sujet principal) et pourtant il faut se rendre à l’évidence, il est partout. Et sûrement par peur qu’on oublie son existence, on a l’impression qu’il cherche à être au cœur de toutes les polémiques. Qu’on allume la radio, la télé ou qu’on se connecte à internet, pas une semaine ne passe sans qu’on le voie arpenter sa coupe de cheveux aussi improbable que sa politique.

Mais mettre tous les États-Uniens dans le même sac, ce serait faire l’amalgame qu’on entend trop souvent depuis que Trump est élu : « Sont cons ces américains ». Ce serait oublier que depuis des mois maintenant, nombre de citoyens, artistes, penseurs et célébrités se font entendre pour dénoncer et critiquer (ou insulter parfois, ça peut faire du bien) Trump de différentes manières.

Sans énumérer la liste des nombreuses actions qui se sont mises en place et que je vous invite à découvrir si vous êtes curieux, je resterais dans le domaine musical pour donner quelques exemples de ce qui s’est fait.

T-30

« Une chanson par jour pour nous aider à supporter ce qui promet d’être une présidence tumultueuse, souvent désagréable et certainement bizarre »

Voilà l’ambition du site 30days30songs, dont le projet initial était de publier 30 jours avant l’arrivée de Trump au pouvoir, une version originale d’un artiste pour dénoncer l’ère Trump qui approchait à grands pas.

Une contribution était possible pour soutenir la cause, et tous les fonds étaient remis à des organismes pour le climat, les conditions féminines, le mouvement LGBT, l’Immigration, les droits civiques et la musique.

Le site est finalement devenu 1000 days, 1000 songs qui décida de poursuivre son idée de base sur la durée totale du mandat.

Voici une sélection de musiques parmi les 172 actuellement disponibles. La liste des artistes ayant participé est longue mais parmi les plus connus on peut noter Franz Ferdinand, Moby, R.E.M, Ani DiFranco, Local Natives, Andrew Bird, Cold War Kids ou encore Death Cab For Cutie.

T-7

Des célébrités du 7e art se mobilisent dans une vidéo, reprenant une chanson dont le titre reflète bien l’état d’esprit de beaucoup d’États-Uniens à une semaine de l’arrivée de Trump : « I will Survive ».

T-1

La veille de l’investiture du président, Gorillaz, Moby et Arcade Fire rejoignent la lutte en rendant public des musiques spécialement créées pour l’occasion en guise de bienvenue.

Gorillaz avec son titre « Hallelujah Money »

Moby avec son titre « Erupt and Matter »

Arcade Fire avec son titre « I give you power »

T+

Depuis son arrivée à la Maison-Blanche, les occasions de réagir à la nouvelle politique sont nombreuses. Voici quelques exemples de concerts, chansons ou cérémonies dans lesquelles le milieu musical ne manque pas de faire entendre sa voix.

Le jour de son arrivée au pouvoir, le rappeur Joey Bada$$ a mis en ligne son titre « Land of Free ».

Lors d’un live au Mexique début octobre, Roger Waters (membre des Pink Floyd) a dédié une chanson au président sous le titre « Pigs (Three Different Ones) ».

La cérémonie des Grammy Awards qui récompense les artistes musicaux, a vu cette année un grand nombre de messages adressés au président dans le discours des nominés, autant que dans les performances qui ont eu lieu. Busta Rhymes par exemple a tenu à remercier Trump d’être un aussi grand président (ironiquement bien sûr).

Enfin, Eminem qui était déjà intervenu durant la campagne présidentielle fin 2016 en publiant « Campaign Speech« , a publié une nouvelle vidéo un après, dans laquelle il improvise un rap contre le président.

Chanson bonus

Sûrement visionnaire, le rappeur Mac Miller s’est fait connaître en 2010 en sortant un single tout simplement intitulé « Donald Trump », dans lequel il critiquait déjà le milliardaire. Depuis que Trump est arrivé au pouvoir, Miller poursuit sa lutte avec des textes engagés et un soutien qu’il a offert à Hillary Clinton durant les élections.

Voilà un aperçu de la partie musicale de la période Trump. Et quand on voit la profusion de musiques en seulement 10 mois au pouvoir, on peut tout de suite se donner rendez-vous à la fin de son mandat pour un nouveau panier musical qui fera le bilan de l’ère Trump !

Théo Klein

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s