KERDALO, un impressionniste contemporain

Kerdalo, "Paris"
Kerdalo, « Paris »

Au détour d’une rencontre fortuite, la destinée nous enrichit de connaissances culturelles. Une banale discussion entre deux inconnues, sans lien apparent, mais dont le hasard les ont conduit à s’épancher sur leur préférence artistique. Poussé par la curiosité suite à un conseil avisé, cet article présente les œuvres et le parcours du peintre contemporain Kerdalo.

Originaire du Puy de Dôme, ce quinquagénaire a débuté sa carrière par des illustrations dans la presse et des publications de bandes dessinées avant de s’établir définitivement comme peintre en 1996. Diplômé de l’école des Arts Appliqués de Paris – où il réside actuellement – Kerdalo possède une écriture picturale singulière lui conférant une renommée notable. D’ailleurs, son traitement de la matière est comparé aux plus grands impressionnistes. D’aucun parle de son travail en ces termes : « L’œuvre de Kerdalo n’appartient à aucun phénomène connu, il convient peut-être d’inventer pour lui le terme d’impressionnisme stylisé pour qualifier cette approche picturale novatrice ».

Kerdalo, "New York"
Kerdalo, « New York »

Exposant principalement en France, Kerdalo est de plus en plus prisé par les galeristes internationaux, qui se délectent de ses peintures à huile regroupées en série selon la ville représentée – Paris, New York, Londres. Tel un ethnographe, l’artiste raconte des moments de vie et fige instantanément des scènes urbaines bruyantes. Semblables à des photographies prises sur le vif, ses compositions épurées ont une esthétique particulière. En effet, la distorsion des perspectives et des silhouettes induit une certaine étrangeté. L’environnement et les badauds se confondent jusqu’à rendre la scène poétiquement silencieuse et paisible, à l’opposé d’une évidente animation. Le choix du sépia et des gris colorés n’est pas anodin. Les couleurs ainsi estompées adoucissent et troublent visuellement. La sensation de flou ou d’un voile brumeux favorise le jeu d’ombre et de lumière, marqué par le trait bien déterminé et assuré.

Pour conclure cette présentation, certes succincte, de cet artiste, nous pouvons souligner la réitération d’une dichotomie manifeste. Qu’elle soit consciemment réalisée ou non, chaque élément apposé sur la toile s’affronte: le gris et les couleurs, le mouvement et l’immobilité, l’architecture et les chalands… Encrée dans le monde moderne de part son sujet, l’oeuvre de Kerdalo est un éloge à l’histoire picturale, à un héritage gestuel et émotionnel des impressionnistes fondateurs.

Caroline.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s