Le musée Adolf Michaelis ou les mystérieux moulages du Palais Universitaire

Savez-vous que dans le sous-sol du Palais Universitaire de Strasbourg plus de 800 moulages sont recueillis ? Ce véritable trésor strasbourgeois est conservé dans le Musée Adolf Michaelis, aussi appelé Gypsothèque de Strasbourg. Ce musée, dont le conservateur est Jean-Yves Marc, est ouvert le lundi, mercredi et vendredi de 14 heures à 18 heures.

Image article 01
Le Musée Adolf Michaelis du Palais Universitaire de Strasbourg. ©Photographie : Maxime Breteau

Adolf Michaelis : Le nom du musée est une référence explicite à l’archéologue et professeur allemand Adolf Michaelis (1835-1910) qui a commencé à réunir cette collection dès 1872.

La vocation d’une telle collection était double : son aspect didactique est une mine d’or pour l’enseignement archéologique et elle est la vitrine de l’enseignement supérieur germanique. En effet, rappelons-nous qu’à cette période Strasbourg était une ville allemande située dans la région Elsass-Lothringen et qu’il était important de mettre en valeur l’Université de Strasbourg.

Image article 02
Le Discobole tirage en platre d’un original grec conservé au Palazzo Massimo alle Terme à Rome. ©Photographie : Maxime Breteau

Les moulages sont, malheureusement, très peu considérés de nos jours. Or, ce sont des œuvres à part entière dont l’honneur mérite d’être réhabilité ! Vous rêvez de voir l’Apollon du Belvédère ou Le Discobole, mais vous rendre à Rome est trop cher ? Alors n’hésitez pas à venir observer leurs moulages au Musée Michaelis ! Certes, il ne s’agit pas des originaux, mais contrairement aux photographies, vous pourrez vous rendre compte de la taille des œuvres et de leurs volumes. D’ailleurs, les moulages étaient d’excellents supports pour l’enseignement archéologique au XIXème siècle. C’est pourquoi ils étaient exposés à l’origine dans le Palais Rohan, puis vers 1897 au premier étage du Palais Universitaire. Lors de la Seconde Guerre Mondiale, afin de protéger les moulages, ils ont été déplacés dans le sous-sol, où ils sont encore conservés aujourd’hui.

image article 03
La victoire de Samothrace. ©Photographie : Maxime Breteau

La victoire de Samothrace avec une tête !? Comment est-ce possible !? Les moulages sont de véritables outils d’expérimentations. Adolf Michaelis a réalisé de nombreuses restitutions, montages et parfois même des essais de polychromie. C’est intriguant, déstabilisant et tellement fascinant à la fois !

image article 04
« Momie sur un plateau » tag sur le Guerrier blessé du Fronton est du temple d’Aphaia à Égine, tirage en plâtre d’un original grec concervé à la Glyptothèque de Munich. ©Photographie : Maxime Breteau

Des œuvres taguées !? Un sacrilège !? Il est vrai qu’il est déroutant d’être face à des dessins et des écritures courant sur les moulages, pourtant, il n’y a aucune raison de s’alarmer… En réalité, ces tags sont des témoignages historiques et ils seraient bien dommage de les dissimuler. En effet, lors des révoltes étudiantes strasbourgeois en 1973, les moulages auraient servi de barricades. C’est dans ce contexte qu’ils auraient été graffités.

Image article 05
Athéna combattant un géant, Grand autel de Pergame, frise du podium, Gigantomachie du côté est. Tirage en plâtre d’un original grec conservé dans le Musée de Pergame à Berlin. ©Photographie : Maxime Breteau

Le Musée Michaelis est en plein essor et l’Association du Musée Adolf Michaelis tente brillamment de mettre en avant cette collection impressionnante. Cette association compte environ cinquante adhérents dont une trentaine de membres actifs. Pour ses deux ans, l’association a réalisé un véritable tour de force grâce à la mise en place de nouveaux cartels, la création de nouvelles affiches et d’une nouvelle signalétique. Les membres seront ravis de vous accueillir dans le musée qui est ouvert le lundi, mercredi et vendredi après-midi de 14 heures à 18 heures. Néanmoins, lors des grandes vacances scolaires, le musée sera fermé.

Par ailleurs, de nombreux événements sont organisés tout au long de l’année, par exemple une nocturne sur le thème des cinq sens qui s’est déroulée récemment, mais vous pouvez aussi assister à des lectures de contes mythologiques, des enquêtes dans le musée, des quizz… N’hésitez pas à adhérer à la page facebook pour vous maintenir informé des événements à venir et à naviguer sur le site internet dédié au musée !

À ne pas manquer : Visite historique vendredi 26 mai à 14 heures. Uniquement sur inscription par e-mail : contact@amam-strasbourg.org.

Claire Chanty

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s