Avril : Le panier de culture de Lucie

Parce que je sais que les élections approchent, que la France entière (et moi la première) ne peut s’empêcher de parler politique (la preuve), qu’une pinte de blanche en terrasse avec tes potes se transforme systématiquement en débat sur le revenu universel ou en reprise des meilleures punchlines de Poutou… Voilà un peu de culture dans ce monde de brut, pour lâcher un peu BFM TV et Le Monde et profiter sereinement du beau soleil de ce mois d’avril avec : Hope de Loulou Robert, The Young Lady de William Oldroyd, les deux ans du Shadok et les Nuits Électroniques de l’Ososphère…

En avril, ne te découvre pas d’un fil qu’ils disaient…

Dans mon panier, il y a un livre : Hope de Loulou Robert

On aurait pu croire que la double étiquette « fille de »/« ancienne mannequin » eut fait obstacle à sa carrière littéraire, mais l’aisance des mots et le style ne trompent pas, et la critique elle-même a adoubé Loulou Robert, 24 ans, au statut d’« écrivain ».  Son premier livre, Bianca (Éd. Julliard, 2016), était spontané, frais, vital.

9782260029779
Hope, de Loulou Robert, éditions Julliard, février 2017 (12,99€)

Hope est son second roman et la suite de Bianca. La suite des aventures de l’héroïne éponyme, sorte de double idéalisé qui a vécu les mêmes épreuves que l’écrivain. Bianca, c’est une partie d’elle et de nous : cette personne cynique, fragile et sans tabou qui sommeille au creux de chacun. On l’avait découverte à l’adolescence, fatiguée de vivre, faire une tentative de suicide. On avait aimé la voir se reconstruire en HP, dégainer à tout va avec son humour noir et son regard corrosif. Elle nous embarque à présent à New-York, pour sa grande entrée dans la vie d’adulte, la vie tout court. De l’univers confiné et quasi carcéral de l’hôpital à la mégalopole new-yorkaise, je suis pressée de vivre avec Bianca et Loulou leur ouverture sur le monde. Hope !

Dans mon panier, il y a un film : The Young Lady de William Oldroyd

Un des grands problèmes de ma vie. Les films historiques. Période préférée ? XIXème. Contexte ? L’Angleterre aristocratique. Le triste résultat d’un abus d’Orgueil et Préjugés dans ma jeunesse. Plus le film a l’air long et chiant, plus il me fait envie. Masochisme ? Peut-être. The Young Lady répond en tout cas parfaitement aux critères. Et je me ferai un plaisir d’aller le voir. Probablement seule. Dès le jour de sortie… HELP!

the young lady
Affiche de The Young Lady, de William Oldroyd, au cinéma le 12 avril

The Young Lady est le premier film du réalisateur William Oldroyd. Il met en scène Katherine (Florence Pugh), jeune aristo prisonnière d’un mariage sans amour avec un mec trop vieux pour elle, mais qui est Lord. Elle tombe amoureuse d’un jeune palefrenier (Cosmo Jarvis, quel drôle de nom) qui lui fait découvrir l’Amour avec un grand « A », passionnel et charnel. Et ensuite j’imagine qu’il se passe plein d’autres choses. Ou peut-être pas. C’est ce qui est bien dans ce genre de film, le rythme n’a aucune importance, juste la contemplation. Et la crinoline.

Voir la bande-annonce

Sortie le mercredi 12 avril

Dans mon panier, il y a un événement : Le Shadok fête ses deux ans ! Les 22 et 23 avril au Shadok

Le Shadok fête ses deux ans et nous invite à célébrer l’événement  avec un programme aux petits oignons lors d’un week-end participatif, ouvert à tous ! Un rendez-vous impossible à manquer.

shadok
Week-end participatif, Le Shadok fête ses 2 ans, les 22 et 23 avril, de 14h à 19h

On pourra : tester des expériences en Réalité Virtuelle sur le stand du FEFFS, bouger son body sur un dancefloor interactif avec Masomenos Dance Class, prendre l’apéro et souffler les bougies du Shadok, faire une soirée pyjama devant des webséries, ou même s’enfiler un brunch en piétinant du chou pour faire de la choucroute (l’idée de pieds macérant dans du chou vinaigré me paraît dégueulasse mais qui suis-je pour juger ?).
HB Mister Shadok !

Dans mon panier, il y a un concert : Les Nuits Électroniques de l’Ososphère, les 28 et 29 avril à la COOP

Je n’ai pas fait de concert depuis Mathusalem, et je compte bien me remettre dans le bain avec la soirée du 28 avril des nuits électroniques de l’Ososphère. La COOP me revoilà !

osophère

Soirée du 28 avril : Ouverture des portes à 21h30 / Début des concerts 23h00
Au programme : Fakear, Boys Noise, 2ManyDJS, Synapson, Bon entendeur, Salut C’est Cool
Prix du billet : 31 euros

Soirée du 29 avril : Ouverture des portes à 21h30 / Début des concerts 22h30
Au programme : Sven Väth, Bjarki, N’To & Hoachim Pastor Present Sinners, Røhad, Stephan Bodzin, Charlotte de Witte, Molecule 60°43’ Nord, Ø
Prix du billet : 35 euros

Et un bon mois d’avril à tous !

Lucie T.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s