Cartes du tendre* au Syndicat Potentiel

Mathias Poisson, Quartier de peine - Marseille, 2003
Mathias Poisson, Quartier de peine – Marseille, 2003
Jusqu’à demain, au Syndicat potentiel, vous pouvez découvrir le travail de Mathias Poisson et son exposition Graphies du déplacement. L’artiste sera présent au brunch-finissage ce 29 octobre à partir de 10h. Une occasion de rencontrer cet artiste pluridisciplinaire avant la fin de l’exposition.

Mathias Poisson marche. À travers la ville, à travers des paysages. Il marche dans ce monde qui l’entoure, qui nous entoure, il l’observe, il porte sur lui un regard, son regard, un regard qui se veut et s’affirme comme subjectif. C’est ce que nous pouvons voir dans  l’exposition au Syndicat Potentiel: des cartographies subjectives, entre autres.

Chaque carte présentée nous emmène dans des quartiers, des villes situées en France, ailleurs dans le monde. Mathias Poisson a été à Oran, Alger, Beyrouth, Marseille, Bordeaux, Rennes… Il nous fait découvrir ces villes différemment. Il dessine les cartes des lieux qu’il a traversés, le quartier du peine à Marseille devient un élément d’un corps, les rues devenant des veines et autres vaisseaux sanguins, un cœur se trouve en son centre. Lors d’un instant de marche à Marseille (2005), des éléments de squelette et un œil s’y trouve dessiné; depuis le port autonome de Marseille, il indique les destinations vers New York, Alger, Tanger, on voit aussi les noms des boutiques type Carrefour, Darty, Leroy Merlin sur le Grand Littoral jouxtant un espace étonnant dans lequel se trouvent des cœurs transpercés de flèches dessinés. Pourquoi? Je l’ignore. Quelque part j’ai envie de savoir mais en même temps, nous sommes aussi libres d’y voir ce que l’on souhaite, non? Si on nous propose à voir des cartes subjectives, on peut aussi y porter notre propre regard subjectif.

Mathias Poisson, Entre les dalles, Rennes 2009
Mathias Poisson, Entre les dalles, Rennes 2009

Mathias Poisson nous dit au début de l’exposition:

« Depuis le début des années 2000, je dessine des cartes subjectives, des partitions de promenades et réalise des photographies qui traduisent mon rapport au mouvement dans l’espace. Je donne des formes graphiques à des parcours que j’ai réalisés, seul ou en groupe. Je cartographie des quartiers pour permettre à des marcheurs d’emboîter le pas, attentif au moindre événement. Je fabrique des traces photographiques expérimentales pour mémoriser mes évolutions géographiques et créer des appuis imaginaires aux sensations spatiales. L’exposition Graphies du déplacement donne un aperçu général de l’ensemble de cette recherche. »

Mathias Poisson invite à la marche, à observer le monde qui nous entoure, à peut-être faire de même nous aussi: regarder, observer, découvrir le monde tel qu’on le voit, tel qu’il nous plaît ou nous déplaît et le montrer. L’artiste a créé aussi une agence touriste et propose des marches. Au Syndicat potentiel, outre les cartes et des photographies des lieux qu’il a découverts, vous pourrez découvrir des éditions tels un plan des Dalles, quartier de Rennes dont il propose une (re)découverte subjective, un carnet de promenades, Comment se perdre sur un GR, dans lequel « l’agence touriste met à disposition de l’antitouriste qui est en chacun de nous des outils inédits pour plonger dans vos voyages sensibles, vos interprétations, vos histoires inventées en marchant » ou encore Un Jeu d’égarement pour se perdre, s’égarer, prendre le temps à travers un jeu de cartes qui nous dit comment avancer, lentement, rapidement, x pas…

Porter un regard sur ce qui nous entoure, notre regard pouvant se laisser aller à une imagination certaine: pourquoi pas? Qu’en dites-vous? Peut-être qu’en regardant le monde, mais en le regardant vraiment tel que nous le désirons, nous le verrons enfin tel qu’on le souhaite, tel qu’on peut l’aimer, tel qu’on ne le voit pas habituellement parce qu’on ne prend pas ou plus le temps de contempler. On essaie?

Cécile R.

EXPOSITION 
du 29 septembre au 29 octobre 2016

BRUNCH-FINISSAGE en présence de l’artiste
samedi 29 octobre à 10h

Sur Facebook : https://www.facebook.com/events/541510759371191/
https://www.facebook.com/events/1669528796708103/

Au Syndicat Potentiel, 13 rue des couples Á Strasbourg
T. +33 0(3) 88 37 08 72

Exposition présentée dans le cadre des Journées de l’architecture.

*Pour plus d’infos sur ce qu’est une carte du tendre: https://fr.wikipedia.org/wiki/Carte_de_Tendre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s