« En Classe » de Julie Nioche

en_classe1
Vendredi après-midi, avec Jean-Charles, nous sommes retournés en CE1, à l’école élémentaire de La Canardière à la Meinau-Strasbourg. Y était présentée la pièce « En Classe » de Julie Nioche. Immersion dans une classe qui s’est déconstruite et reconstruite pendant les trois-quarts d’heure qu’ont duré cette danse où les élèves étaient à la fois spectateurs, danseurs, metteurs en scène, chorégraphes (le maître et moi aussi…) ! (Article initialement publié le 24 février 2015 sur lifeproof.fr)

en_classe2 en_classe3 en_classe4

Me voici assise au pied d’un mât au centre de la classe, entourée des bancs d’écoliers, dans mon dos, l’instituteur est là aussi. Nous portons tous deux un casque audio sur les oreilles, une musique entraînante y est diffusée, nous attendons l’entrée en classe de ses élèves. Sur les tables sont disposés des casques et, sur certaines tables, un morceau de scotch noir est fixé. Au tableau, un scotch jaune a été collé.

en_classe5 en_classe6 en_classe7

Ils entrent. La musique se poursuit. Margot, la danseuse de la compagnie est devant, elle fait face aux écoliers qui se sont assis aux tables. Elle leur explique ce qu’ils vont devoir faire : mettre les casques, écouter ce qui leur est dit et faire ce que la voix dans les casques leur demande de faire afin de transformer leur classe. Plusieurs phases se sont succédé. Dans la première, l’enseignant et moi étions assis, puis nous avons dû nous lever, marcher devant nous pour nous rendre de chaque côté de la salle de classe. Dans un troisième temps, nous sommes retournés au centre, au niveau du mât… Bref, nous ne sommes pas restés inactifs !

en_classe8 en_classe9 en_classe10

Les consignes que j’entends ne sont pas les mêmes que celles des enfants. Je vois donc, ces derniers lever le doigt comme s’ils sollicitaient l’attention de leur enseignant. On lève le doigt pour demander la parole, pour répondre à une question. Ils entament ensuite des mouvements avec leur mains, leurs doigts. Je dois fixer un dos, une main, une partie du corps, le fixer et rien d’autre. Est-ce que j’y arrive ? Mon attention est-elle parasitée par les mouvements autres ? De son côté, l’enseignant fait de même.

en_classe11 en_classe12 en_classe13

Puis nous nous levons et quittons le centre de la pièce. Commence alors un « ballet » d’élèves. Ils se séparent en trois groupes. L’un va au tableau et aura pour mission de faire un certain nombre de choses du type : taper contre le tableau le long du ruban de scotch, etc.

en_classe14

Un autre groupe va au fond de la salle de classe, récupère des objets, sortes de longues vues avec lesquelles ils vont pouvoir observer ce qui se passe dans la scène qu’est devenue leur classe.

en_classe15

Le troisième groupe prend place à côté des morceaux de scotch noir collés sur leurs tables d’écolier, ils trouvent alors un ruban qu’ils vont devoir apporter à Margot, la danseuse de la compagnie, qui se trouve au niveau du mât. Chaque enfant va lui amener le ruban qu’elle va faire passer dans le mât et qu’ils reprendront ensuite pour aller le fixer au pied des tables créant ainsi un chapiteau, un jupon, un tipi, une maison, un parapluie, une cabane, un lit à baldaquin, un cirque… comme ils l’ont qualifié après coup.

en_classe16

Les groupes ont changé de rôle et chacun a pu expérimenter l’ensemble des missions jusqu’à la scène finale où ils se sont tous couchés, la tête sur un coussin afin de se reposer avant de sortir de leur salle de classe complètement métamorphosée.

en_classe17

Expérience intéressante et sans doute inoubliable, « en classe » de Julie Nioche a été pensée et créée en collaboration avec Laure Delamotte-Legrand, plasticienne, Margot Dorléans, danseuse et chorégraphe, Bérénice Legrand, danseuse et chorégraphe, Gabrielle Mallet, kinésithérapeute ostéopathe, Alexandre Meyer, musicien, et Christian Le Moulinier, régisseur général. Très complète, cette pièce est une immersion dans le processus créatif pour une classe d’écoliers, ici des CE1 mais elle est faite pour des classes du CE1 à la 6è. Ils deviennent coréalisateurs, acteurs et spectateurs de la pièce qu’ils montrent. L’idée est qu’ils transforment leur classe, leur monde et qu’ils s’interrogent ensuite de comment et pourquoi ils sont différents entre le moment où ils entrent et celui où ils ressortent de cette salle de classe transformée.

Jean-Charles et Cécile.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

EN CLASSE est spécialement conçu pour les classes du CE1 à la 6ème.

Les enfants et leur enseignant vont ensemble coréaliser leur spectacle en interprétant des consignes d’improvisation diffusées au creux de leurs oreilles via des audio guide, et accompagnés par deux personnes de A.I.M.E. (Association d’Individus en Mouvements Engagés)

Le spectacle s’adresse uniquement aux élèves, à l’enseignant, ainsi qu’à un invité à qui est proposé de suivre la partition du professeur. Ainsi tous les spectateurs de EN CLASSE deviennent ici des spect-acteurs.

C’était du 16 au 20 février 2015 avec Pôle Sud – Strasbourg.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s